jump to navigation

Je suis indignée 11 février 2014

Posted by aurelhibou in Actus.
Tags: , ,
add a comment

Près d’une trentaine de bibliothèques publiques ont fait l’objet, ces derniers jours, de pressions croissantes de la part de groupuscules fédérés sur internet par des mouvements extrémistes qui en appellent désormais à la lutte contre ce qu’ils appellent les « bibliothèques idéologiques ».

Ils se rendent dans les bibliothèques de lecture publique, exercent des pressions sur les personnels, les somment de se justifier sur leur politique d’acquisition, fouillent dans les rayonnages avec une obsession particulière pour les sections jeunesse, et exigent le retrait de la consultation de tout ouvrage ne correspondant pas à la morale qu’ils prétendent incarner.

Aurélie Filippetti, Ministère de la culture et de la communication

Je suis bibliothécaire : après avoir abandonné l’idée d’être dessinatrice chez Disney, c’est le métier que j’ai toujours voulu exercer. En choisissant cette voie, jamais je n’aurais imaginé que cette profession était autant sujette à controverses. Pourtant, on a étudié le cas de la ville d’Orange en cours d’ « éthique et déontologie ». On y a appris qu’en 1996 la municipalité FN ingérait la politique d’acquisition de la médiathèque, de façon à ne plus trouver de contes du monde entier ou d’ouvrages traitant du racisme sur les rayonnages. Mais c’était en 1996, au siècle dernier, à l’époque où j’étais en CP.

Je suis bibliothécaire jeunesse : je m’occupe de l’ensemble du secteur pour les enfants de 0 à 18 ans. Cela signifie que je vois passer à peu près tous les enfants du territoire. Si ce n’est pas en compagnie de leurs parents, c’est au multi-accueil, à la protection maternelle et infantile (PMI), au relais parents et assistantes maternelles (RAM), à l’accueil de loisirs (ALSH), à l’espace jeunes, à l’école ou au collège.

Je suis responsable de la politique d’acquisitions : j’achète l’ensemble des livres et des CD audio pour les 0-18 ans. Et c’est moi qui décide de ce qui intègre ou non le fonds de la médiathèque.

Je suis indignée. Je n’ai pas particulièrement une âme engagée, encore moins belliqueuse. Je l’avoue, je n’ai jamais manifesté, je déteste les mouvements de foule. J’ai effectué toute ma scolarité dans une école privée catholique –oui, oui, de la petite section à la terminale. Cela ne m’a pas empêchée de me servir de mon cerveau, de ma conscience et de mon cœur.

Depuis une semaine, je me sens particulièrement concernée et révoltée par l’actualité. Je suis outrée par les inepties rédigées sur le site du Salon Beige. Ma tension monte à sa lecture, mais il faut bien savoir de ce dont on parle avant de critiquer. Ce qui n’est visiblement pas le cas des rédacteurs de ce site lorsqu’ils écrivent que des « bibliothèques idéologiques » proposent dans leurs « rayons destinés à la jeunesse des ouvrages inspirés du gender » [Michel Janva, 10/02/2014].

Je m’intéresse depuis pas mal de temps aux questions de genre. Je viens justement de finir Le nouvel ordre sexuel de Serge Hefez. Je peux donc vous assurer que tous les livres incriminés dans cette polémique obscurantiste ne relèvent pas du gender. Ces livres traitent de la diversité du réel. De même qu’il y a des livres sur la naissance, la mort, le sommeil, la nourriture et tout ce qui compose notre quotidien et celui des enfants, il y a des livres dans lesquels les garçons pratiquent la danse, les filles deviennent présidentes, les parents sont homosexuels ou divorcent. Mais rassurez-vous, il y a aussi des livres dans lesquels les parents sont mariés et hétérosexuels. Et il y a même des T’choupi, des Martine et des Petit Ours Brun. Parce qu’il faut de tout pour faire un monde et satisfaire les usagers. Les fonds des bibliothèques jeunesses reflètent les évolutions de la société et comme le souligne l’association des bibliothécaires de France « c’est le rôle des bibliothèques et des bibliothécaires que de proposer au public des livres pour toutes et tous et sur tous les sujets pour favoriser les débats, lutter contre les prescriptions idéologiques et donner aux enfants comme aux adultes les clés pour comprendre le monde dans lequel ils vivent. »

En 1997, le directeur de la BM, nommé par le FN, disait « La bibliothèque est le lieu privilégié où peut s’exercer une influence idéologique en profondeur : ne sous-estimons pas cet outil de reconquête des esprits ! ». Alors oui, je pars à la conquête des esprits lorsque je constitue le fonds jeunesse de la médiathèque, c’est pourquoi vous y trouverez les livres suivants :

  • Tango a deux papas, et pourquoi pas ?
  • Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ?
  • Oh, Boy !
  • All together
  • Jean a deux mamans
  • Nous, les hommes !
  • Papa n’a pas le temps…
  • La fête des deux mamans
  • Déclaration d’anniversaire
  •   Si papa, si maman…
  • Le dé-mariage
  • La princesse Finemouche
  • Billy Elliot
  • La catcheuse et le danseur
  • A calicochon
  • A quoi tu joues ?
  • Histoire de genre
  • Et pourquoi pas ?
  • Marre du rose
  • Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon
  • La liste de Noël
  • et bien d’autres…

Ma dernière commande s’appuyait sur la bibliographie subversive du CRDP de Grenoble « Pour bousculer les stéréotypes fille garçon ». Seront donc bientôt dans les bacs : Olivia, reine des princesses, On n’est pas des poupées, Mamangue et Papaye.

Publicités

Livre à toi -Solid’amitié 18 janvier 2014

Posted by aurelhibou in Animations.
Tags: , , ,
add a comment

Pour le premier Livre à toi de 2014, j’ai souhaité me rapprocher des thématiques abordées par notre nouvelle collègue, animatrice famille du Centre Social. J’ai donc choisi des ouvrages qui évoquaient l’entraide, la solidarité et l’amitié. Et j’ai même pu produire le jeu de mot qui est dans le titre grâce à ça…

Voici la sélection du jour :

Ici c’est chez moi, Jérôme Ruillier, Autrement jeunesse

Anton et la feuille, Ole Könnecke, L’école des loisirs

Frigo vide, Gaëtan Dorémus, Seuil Jeunesse

Les bons amis, Paul Faucher et Gerda Muller, Flammarion (Père Castor)

Fabuleux Monsieur Zbang !, Emma Chichester Clark, Gallimard

chez moi

anton-et-la-feuillefrigo videbons amiszbang

Livre à toi – Arbres 9 novembre 2013

Posted by aurelhibou in Animations.
Tags: , ,
add a comment

Depuis un peu plus d’un mois, nous accueillons la très belle exposition « Natural Spirit » de deux artistes locaux, Jean-Michel Darras et Olivier Grolleau. Le sujet majeur de leurs peintures et sculptures étant l’arbre -bavard lorsqu’il est à palabres, nourricier lorsqu’il porte des fruits et protecteur pour tous- il était logique que ce soit le thème de ce « Livre à toi ». Voici donc la sélection de la dernière heure du conte :

L’arbre, Sandrine Thommen, Autrement

Les deux vieux et l’arbre de vie, Patrick Fischmann et Martine Bourre, Didier Jeunesse

Le bateau vert, Quentin Blake, Gallimard

L’arbre lecteur, Didier Lévy et Tiziana Romanin, Sarbacane

Diapason, Laëtitia Devernay, La joie de lire

et pour finir, le magnifique Petit arbre, Katsumi Komagata, Les trois ourses (trilingue français, anglais, japonais)

arbredeux-vieux-et-larbre-de-viebateau vertarbre lecteur   diapasonpetit arbre

Morceaux écoutés pendant la rédaction de cet article :

« L’hymne de nos campagnes », Tryo, in Mamagubida, 1998

« Lemon Tree », Fool’s Garden, in Dish of the Day, 1995

C’est le crocolion ! 30 octobre 2013

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: , ,
add a comment

Le crocolion, c’est un super « documentaire animalier » d’Antonin Louchard, arrivé aujourd’hui à la médiathèque !
Je pense prochainement en faire la lecture aux enfants, mais en attendant, écoutez Simon, de la librairie M’Lire à Laval :

http://www.dailymotion.com/video/x14vr7z_onlikoinou-41-crocolion_fun#.UjtjtVkS2Vk.facebook

crocolion

Et pendez que vous y êtes, regardez aussi Oh non, George ! Je le trouvais moins drôle qu’Un peu perdu, mais lu par Simon, ça change tout !

Prix Ados 2014 – Je n’ai pas lu ceux qu’il fallait 19 octobre 2013

Posted by aurelhibou in Actus.
Tags: , , , ,
add a comment

Les titres des romans du Prix Ados viennent de paraître. La présélection en comptait 60, la sélection n’en comporte plus que 8. Pour la médiathèque, j’en avais acheté 20 cet été et lu 5. Aucun ne fait partie de la sélection finale. Tant pis. Je vous présente quand même les ouvrages à lire pour voter pour le Prix 2014 :

Le cœur en braille, Pascal Ruter, Didier Jeunesse

Décollage immédiat, Fabien Clavel, Rageot

Mon père est américain, Fred Paronuzzi, Thierry Magnier

Où est passée Lola Frizmuth ?, Aurélie Guerlach, Gallimard Jeunesse

Peur express, Jo Witek, Actes Sud

Plus jamais sans elle, Mikaël Olliver, Seuil

Swing à Berlin, Christophe Lambert, Bayard Jeunesse

Théa pour l’éternité, Florence Hinckel, Syros

Livre à toi – Monstres gourmands 6 octobre 2013

Posted by aurelhibou in Animations.
Tags: , ,
add a comment

Le mois d’octobre est ponctué, entre autres, des deux événements suivants : la fête du goût et Halloween. J’ai donc choisi de mélanger les deux, ce qui nous donne une sélection d’ouvrages où l’on trouve des « monstres«  victimes d’un des 7 péchés capitaux, la gourmandise.

Les deux goinfres, Philippe Corentin

Le géant de Zéralda, Tomi Ungerer

Je mangerais bien un enfant, Sylviane Donnio et Dorothée de Monfreid

Monstre, ne me mange pas, Carl Norac et Carll Cneut

deux-goinfres géant zéralda je mangerais bien un enfant monstre ne me mange pas

On apprend dans ces ouvrages que, pour échapper aux monstres, il faut leur préparer de bons petits plats ou leur proposer des bananes. Les enfants suggèrent également de donner le crocodile à manger au géant et vice-versa.

Morceaux écoutés pendant la rédaction de cet article :

« Like a Monster », Indochine, in Paradize, 2002

« Boule de neige et abricot », Néry et les Ogres de Barback, in La pittoresque histoire de Pitt Ocha, 2003 (Steak haché, steak haché steak haché banane !)

Présélection Prix Ados-Moi et la mer de Weddell 1 octobre 2013

Posted by aurelhibou in Non classé.
Tags: , , ,
add a comment

Moi et la mer de Weddell, Arnaud Tiercelin, Editions du Rouergue (DoAdo) – lu au cours d’un Redon-La Rochelle et retour ♥

La mer de Weddell, c’est loin : la preuve. Oui, c’est en Antarctique. Cela n’empêche pas Marius d’en rêver passionnément  : dans peu de temps, c’est sûr, il ira voir Weddell. En attendant, c’est un collégien tout ce qu’il y a de plus normal. Il a 14 ans, deux supers copains, sort avec Daphné et rêvasse pendant les cours d’arts plastiques. Côté famille, son frère entre à Sciences Po Bordeaux, ses parents sont ennuyeux au possible, son grand-père radote et Vanille, le vieux teckel aux dents pourries, vient parachever ce tableau de la famille classique. Seulement, Marius en a assez de cette vie ordinaire ! Daphné a beau être la plus belle fille du collège, elle ne semble pas pouvoir rivaliser avec les froids paysages australs. Ses parents partis pour quelques temps à l’autre bout de la France, Marius décide d’abandonner son grand-père et de débuter son grand voyage. Malheureusement, quand on a 14 ans, l’Antarctique, c’est vraiment, vraiment très loin. Son argent de poche ne lui permettra donc que de se rendre à Bordeaux. Mais c’est déjà pas si mal : l’aventure peut aussi être au coin de la rue (ou de la BU).

moi-et-la-mer-de-weddell

Présélection Prix Ados-Le huitième continent 18 septembre 2013

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: , , ,
add a comment

Le huitième continent, Florian Ferrier, Plon – lu dans mon lit ♥♥

Roxane, Christo et leurs parents passent leurs vacances à bord du Cyrano, entre la Californie et Hawaï. Une nuit, une violente tempête s’abat sur le voilier : les parents passent par dessus bord. Les enfants se retrouvent seuls avec Stephen, le skipper. Livrés à eux-mêmes sur un océan peu amène, ils découvrent l’horreur du 8e continent : un vortex agrège tous les déchets de l’océan Pacifique nord. Cet amas est tellement gigantesque qu’il en forme un « continent » (6 fois la surface de la France !). Entre les sacs plastiques, les bouées, bidons, morceaux de polystyrène, containers échoués, la vie a édicté ses règles : les mouettes ne sont pas les seules à user de violence, les chercheurs de trésor sont fous, les trafiquants en tout genre sont légion et les rebelles écologistes sont prêt à tout pour faire entendre leur cause. Combien de temps les deux ados pourront-ils survivre dans un milieu aussi hostile ?

8e continent

N.B. : ce « continent » n’en est pas un au sens propre du terme (évidemment, puisque c’est sale…). En réalité, on ne peut pas marcher dessus ni planter un drapeau.

Livres à toi – Contes 9 juin 2013

Posted by aurelhibou in Animations.
Tags: , ,
add a comment

Avec le centre de loisirs, le multi-accueil et le RAM (relais parents et assistantes maternelles), nous travaillons sur les contes depuis le début de l’année : ainsi tous les enfants de 0 à 12 ans qui fréquentent ces structures ont abordé des grands classiques de la littérature jeunesse.

Pour le « Livre à toi » de juin, je ne voulais pas me contenter de lire les contes traditionnels les uns après les autres. J’ai donc choisi les variantes suivantes :

Loup Gris, Jeanne-Marie Robillard, pour entrer en matière et reconnaître les célèbres protagonistes

Le petit chaperon rouge, Rascal, ma version préférée du conte, critiquée ici

Les trois petits pourceaux, Coline Promeyrat, fait beaucoup rire les enfants lorsque le loup pète sur les maisons

Le loup, la chèvre et les sept chevreaux, Geoffroy de Pennart

Il n’y a pas d’autruche dans les contes de fées, Gilles Bachelet, pour vérifier si mon auditoire a tout compris 🙂

loup grischaperon 3 petits pourceaux   le loup la chevre et les 7il n'y a pas d'autruches

Morceaux (pas pour les enfants) écoutés pendant la rédaction de cet article :

« Il était une fois », Dolly, in Tous des stars, 2004

« Sleeping Beauty », Patrick Watson, in Close to Paradise, 2006

Livre à toi – Bonheur 1 mai 2013

Posted by aurelhibou in Animations.
Tags: , ,
add a comment

Pour ce « Livre à toi » du mois d’avril, j’ai voulu me fixer un petit défi et j’ai choisi un thème qu’on pense difficile à aborder avec les enfants et certains albums aux illustrations moins grand public que celles de Thierry Courtin.

Balayez vos a priori, les enfants sont de grands philosophes, qui savent reconnaître les petits bonheurs quand ils se présentent à eux.

A la question « Qu’est-ce que le bonheur pour vous ? », voilà ce que certains m »ont répondu :

  • C’est une glace au chocolat. (Taliesín, 7 ans)
  • C’est le soleil. (Youenn, 4 ans)
  • C’est ma sœur. (Constance, 4 ans)

Pour étayer ces propos, je leur ai lu :

La gigantesque petite chose, Béatrice Alamagna

Le livre abominable, Noé Carlain

Heureusement, Remy Charlip

Les moindres petites choses, Anne Herbauts

Petit bonheur deviendra grand, Marcus Pfister

gigantesque petite chosele-livre-abominableheureusement les moindres petites chosespetit bonheur deviendra grand

Morceaux écoutés pendant la rédaction de cet article :

« On vous souhaite tout le bonheur du monde », Sinsemilia, in Debout les yeux ouverts, 2004

« Cheer up », Babylon Circus, in Au marché des illusions, 2000