jump to navigation

Livre à toi -Solid’amitié 18 janvier 2014

Posted by aurelhibou in Animations.
Tags: , , ,
add a comment

Pour le premier Livre à toi de 2014, j’ai souhaité me rapprocher des thématiques abordées par notre nouvelle collègue, animatrice famille du Centre Social. J’ai donc choisi des ouvrages qui évoquaient l’entraide, la solidarité et l’amitié. Et j’ai même pu produire le jeu de mot qui est dans le titre grâce à ça…

Voici la sélection du jour :

Ici c’est chez moi, Jérôme Ruillier, Autrement jeunesse

Anton et la feuille, Ole Könnecke, L’école des loisirs

Frigo vide, Gaëtan Dorémus, Seuil Jeunesse

Les bons amis, Paul Faucher et Gerda Muller, Flammarion (Père Castor)

Fabuleux Monsieur Zbang !, Emma Chichester Clark, Gallimard

chez moi

anton-et-la-feuillefrigo videbons amiszbang

Publicités

Livre à toi – Arbres 9 novembre 2013

Posted by aurelhibou in Animations.
Tags: , ,
add a comment

Depuis un peu plus d’un mois, nous accueillons la très belle exposition « Natural Spirit » de deux artistes locaux, Jean-Michel Darras et Olivier Grolleau. Le sujet majeur de leurs peintures et sculptures étant l’arbre -bavard lorsqu’il est à palabres, nourricier lorsqu’il porte des fruits et protecteur pour tous- il était logique que ce soit le thème de ce « Livre à toi ». Voici donc la sélection de la dernière heure du conte :

L’arbre, Sandrine Thommen, Autrement

Les deux vieux et l’arbre de vie, Patrick Fischmann et Martine Bourre, Didier Jeunesse

Le bateau vert, Quentin Blake, Gallimard

L’arbre lecteur, Didier Lévy et Tiziana Romanin, Sarbacane

Diapason, Laëtitia Devernay, La joie de lire

et pour finir, le magnifique Petit arbre, Katsumi Komagata, Les trois ourses (trilingue français, anglais, japonais)

arbredeux-vieux-et-larbre-de-viebateau vertarbre lecteur   diapasonpetit arbre

Morceaux écoutés pendant la rédaction de cet article :

« L’hymne de nos campagnes », Tryo, in Mamagubida, 1998

« Lemon Tree », Fool’s Garden, in Dish of the Day, 1995

C’est le crocolion ! 30 octobre 2013

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: , ,
add a comment

Le crocolion, c’est un super « documentaire animalier » d’Antonin Louchard, arrivé aujourd’hui à la médiathèque !
Je pense prochainement en faire la lecture aux enfants, mais en attendant, écoutez Simon, de la librairie M’Lire à Laval :

http://www.dailymotion.com/video/x14vr7z_onlikoinou-41-crocolion_fun#.UjtjtVkS2Vk.facebook

crocolion

Et pendez que vous y êtes, regardez aussi Oh non, George ! Je le trouvais moins drôle qu’Un peu perdu, mais lu par Simon, ça change tout !

Livre à toi – Monstres gourmands 6 octobre 2013

Posted by aurelhibou in Animations.
Tags: , ,
add a comment

Le mois d’octobre est ponctué, entre autres, des deux événements suivants : la fête du goût et Halloween. J’ai donc choisi de mélanger les deux, ce qui nous donne une sélection d’ouvrages où l’on trouve des « monstres«  victimes d’un des 7 péchés capitaux, la gourmandise.

Les deux goinfres, Philippe Corentin

Le géant de Zéralda, Tomi Ungerer

Je mangerais bien un enfant, Sylviane Donnio et Dorothée de Monfreid

Monstre, ne me mange pas, Carl Norac et Carll Cneut

deux-goinfres géant zéralda je mangerais bien un enfant monstre ne me mange pas

On apprend dans ces ouvrages que, pour échapper aux monstres, il faut leur préparer de bons petits plats ou leur proposer des bananes. Les enfants suggèrent également de donner le crocodile à manger au géant et vice-versa.

Morceaux écoutés pendant la rédaction de cet article :

« Like a Monster », Indochine, in Paradize, 2002

« Boule de neige et abricot », Néry et les Ogres de Barback, in La pittoresque histoire de Pitt Ocha, 2003 (Steak haché, steak haché steak haché banane !)

Livres à toi – Contes 9 juin 2013

Posted by aurelhibou in Animations.
Tags: , ,
add a comment

Avec le centre de loisirs, le multi-accueil et le RAM (relais parents et assistantes maternelles), nous travaillons sur les contes depuis le début de l’année : ainsi tous les enfants de 0 à 12 ans qui fréquentent ces structures ont abordé des grands classiques de la littérature jeunesse.

Pour le « Livre à toi » de juin, je ne voulais pas me contenter de lire les contes traditionnels les uns après les autres. J’ai donc choisi les variantes suivantes :

Loup Gris, Jeanne-Marie Robillard, pour entrer en matière et reconnaître les célèbres protagonistes

Le petit chaperon rouge, Rascal, ma version préférée du conte, critiquée ici

Les trois petits pourceaux, Coline Promeyrat, fait beaucoup rire les enfants lorsque le loup pète sur les maisons

Le loup, la chèvre et les sept chevreaux, Geoffroy de Pennart

Il n’y a pas d’autruche dans les contes de fées, Gilles Bachelet, pour vérifier si mon auditoire a tout compris 🙂

loup grischaperon 3 petits pourceaux   le loup la chevre et les 7il n'y a pas d'autruches

Morceaux (pas pour les enfants) écoutés pendant la rédaction de cet article :

« Il était une fois », Dolly, in Tous des stars, 2004

« Sleeping Beauty », Patrick Watson, in Close to Paradise, 2006

Pas-du-tout-un-carton 13 octobre 2012

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: ,
add a comment

Voici un coup de cœur qui fonctionne très bien auprès des enfants de maternelle : Pas-du-tout-un-carton ! Un vrai succès auprès des 3-5 ans, qui rient à gorge déployée tout au long de l’album.

Il paraît que tous les petits aiment jouer dans les cartons -un peu comme les chats ? Ils sont capables de passer un temps incroyable à faire preuve d’une imagination débordante quant aux diverses utilisations dudit carton.

C’est de ce constat qu’Antoinette Portis a tiré son ouvrage. A chaque page, on découvre un petit lapin qui imagine un nouveau jeu avec son carton, puis un adulte qui lui demande ce qu’il fait avec ce carton. Ce à quoi le petit répond que ce n’est PAS un carton. Bien sûr, n’aviez -vous pas compris qu’il s’agissait d’un voiture de course, d’un immeuble en feu ou d’une fusée ?

On ne le pourrait pas 9 août 2012

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: , , ,
add a comment

A part dans les contes de fées rangés sur nos étagères de bibliothèque et posés sur les tables de chevet des enfants, « Des seigneurs et des princesses, Y’en a plus beaucoup. » En revanche, de la tendresse, on peut en trouver autour de nous. Pas besoin d’aller chercher bien loin, il vous suffit de venir à la bibliothèque : La tendresse vous y attend.

Ce bel album, évidemment très tendre, reprend la chanson de Noël Roux, interprétée par Bourvil en 1959. De délicates illustrations rehaussées de rouge accompagnent les douces paroles, pour le bonheur des petits et des grands.

A lire, à chanter, à faire découvrir, parce que l’on peut vivre sans la gloire, presque sans le sou, « mais vivre sans tendresse, on ne le pourrait pas ».

La tendresse, Bourvil, Noël Roux, Hubert Giraud, Lauranne Quentric, Didier Jeunesse, 2011

La musique sur Youtube.

La femme phoque 1 août 2012

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: , ,
add a comment

Il y a des régions du monde qui nous tiennent à coeur, pour de multiples raisons, qui dépassent parfois notre entendement. J’aime le Canada et, en particulier, le Québec, pour la richesse de ses paysages et de son multiculturalisme.

En 2009, j’y ai découvert les cultures amérindiennes et inuits. J’ai rapporté ces bagages en France et, désormais, je prends plaisir à les faire connaître à travers mon métier. Il y a de cela quelques mois, au cours d’une heure du conte au thème « polaire« , j’ai raconté la légende de la femme phoque.

La femme phoque, c’est l’histoire de Natatok, jeune chasseur inuit orgueilleux, qui ne trouve pas l’amour dans son village et qui part chasser le phoque. Lorsqu’il voit un groupe de ces animaux se transformer en magnifiques jeunes femmes sur la rive, il décide de dérober la peau de la plus belle, afin qu’elle ne puisse plus rejoindre ses congénères par la suite. Pour la réchauffer, il va à sa rencontre en lui proposant une pelisse. Ce pourrait être un conte qui se termine par « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants », mais ce serait oublier un élément essentiel : on ne peut pas empêcher quelqu’un d’être ce qu’il est.

La femme phoque, Catherine Gendrin, Martine Bourre, Didier, 2008 (Grands contes)

Un peu perdu 17 mai 2012

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: , ,
add a comment

Un peu perdu est  un gros coup de coeur dont je vous avais déjà parlé rapidement dans l’article « Retour du Salon du Livre-2e partie« .  En effet, l’album de Chris Haughton, sorti en 2011, a remporté le Prix Sorcières 2012, catégorie « Albums tout-petits« .

Considérant la nature du personnage principal, il était impensable que je ne lui consacre pas un article à part entière ! Contrairement à ce qu’on lit quelques fois, ce n’est pas l’histoire de bébé hibou, mais celle de bébé chouette.

Tout de suite, on pense à l’album du même nom de Martin Waddell, Bébés chouettes. Effectivement, même animal vedette, même thème de l’angoisse de la séparation du bébé d’avec sa mère. Néanmoins, j’ai beau reconnaître la qualité du livre de Martin Waddell, devenu un grand classique de la littérature de jeunesse depuis 20 ans, je préfère, et de loin, la version contemporaine de Chris Haughton. Les couleurs vives, percutantes et l’humour présent jusqu’à la dernière page, me font espérer que cet album deviendra également un classique !

Aidez vous aussi bébé chouette, tombé du nid, à retrouver sa maman, en compagnie de l’écureuil :

Un peu perdu, Chris Haughton, Thierry Magnier, 2011

Vous pouvez aussi le lire en version originale, tout aussi drôle : A bit lost, Walker, 2010
Si vous voulez l’entendre en anglais, venez donc à la prochaine heure du conte pour tout-petits, qui sera bilingue. Rendez-vous vendredi 1er juin à la bibliothèque intercommunale du Pays Guerchais, à 9 h 30 ou à 10 h 15.

Le Petit Chaperon Rouge 15 avril 2012

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: ,
add a comment

Les contes traversent les frontières et les siècles, en particulier celui du Petit Chaperon Rouge. Beaucoup connaissent les versions de Perrault et des frères Grimm, assez peu les autres variantes populaires issues des campagnes françaises ou chinoises.

Au dernier Salon du Livre, j’ai découvert le conte illustré par Rascal. La page de titre mentionne que l’ouvrage a été réalisé  à partir de la version de Perrault. Besoin d’un petit éclaircissement ? Il s’agit de la version où le loup mange la grande-mère, puis le petit chaperon, sans qu’aucun chasseur ne vienne sauver qui que ce soit. Et cette précision prend tout son sens à la dernière page de l’album.

Particularités de l’ouvrage de Rascal ? Il s’agit d’un album sans texte, en seulement trois couleurs : noir, blanc et bien sûr le rouge (si vous m’accordez que le noir et le blanc sont des couleurs). Associées à un graphisme simplifié -de type ancien jeu vidéo- cela donne un livre d’une force incroyable. C’est tout particulièrement le cas à la dernière page : entièrement rouge, tellement évocatrice.

Rascal a utilisé le même procédé (graphisme simple, noir et blanc, absence de texte) pour l’histoire de Boucle d’or et les trois ours. Mais l’album fonctionne nettement moins bien, difficilement compréhensible à la première lecture.

Le petit chaperon rouge, Rascal, Pastel-L’école des loisirs, 2002
Boucle d’or et les trois ours, Rascal, Pastel-L’école des loisirs, 2002

Une critique intéressante : ici
Version chinoise : Din Roa la vaillante, Jean-Louis Le Craver, Martine Bourre, Didier, 2006 (Escampette)
Plus d’informations sur les différentes versions : l’exposition de la BnF.