jump to navigation

L’art pour l’art (et la littérature jeunesse) 30 mai 2010

Posted by aurelhibou in Actus.
Tags: , , , ,
1 comment so far

Cette semaine, j’ai découvert à la BM de Nantes qu’on pouvait allier mes deux principaux centres d’intérêts  : la littérature jeunesse et les arts plastiques. Depuis que j’ai quitté le lycée et les excellents cours de Mme Aldanèse, je suis un peu en manque de moyens d’expression plastique. Révélation !

Mercredi, Laure-Eglantine Lefevre, intervenante de l’association nordiste Interleukin, nous a présenté ses livres-objets à la médiathèque Jacques Demy. Depuis de nombreuses années, elle confectionne elle-même des livres à partir de comptines ou d’historiettes. Elle les « illustre » par différents moyens plastiques : tissus, tissage, crochet, tricot, fil de fer, sac plastique, fermeture éclair, etc. Tout est bon, du moment que le rapport entre le support et le message est approprié. Car n’oublions pas ce que disait McLuhan : the medium is the message ! Son travail est fascinant, coloré, attrayant : rien de mieux pour animer une séance avec la petite enfance. Elle propose également des formations au cours desquelles on peut créer son propre livre-objet ou travailler autour des créations de Komagata. Ainsi, chacun peut le faire -il suffit d’avoir du temps et un minimum de moyens…

Samedi, la médiathèque Floresca Guépin a reçu Michel-Marie Bougard dans le cadre de son exposition de livres-animés, aussi appelés « pop-up« . L’artiste a animé un atelier avec huit enfants en leur expliquant le principe de ses livres, puis nous -oui, j’ai participé, tant qu’à faire :)- avons créé notre propre pop-up au cours des 2 h 30 qui nous étaient allouées. Dans le cadre du « mai de l’art« , nous avons réalisé un portrait inséré dans un cadre. Place à la fantaisie : les enfants avaient une totale liberté quant à la réalisation de leur personnage et au cadre qu’ils souhaitaient créer. Après de nombreux découpages et quelques points de colle, nous sommes repartis avec notre livre-animé. Les résultats sont étonnants et il semble que cet atelier a plu aux enfants, qui ont bien compris qu’il s’agissait malgré tout d’un livre.

Mon pop-up

Pop-up de plus près

Publicités