jump to navigation

Derniers coups de cœur BD 27 octobre 2013

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: , ,
add a comment

« Quai des Bulles » s’achève à Saint-Malo, c’est l’occasion pour moi de rédiger un article spécial BD. Adulte en plus, car non, je ne lis pas que des albums et des romans ados 😀

Quelques jours avec un menteur, Etienne Davodeau, Delcourt, 1997 (Encrages) ♥

Dans cet album, pas encore de combat écologique, de Mauges, ni de grosse crise familiale, simplement 5 vieux copains, à l’aube de la trentaine, qui s’accordent 8 jours de vacances à la montagne, loin de leur travail/famille/civilisation. Ce qui devait être une semaine tranquille ponctuée de footings, apéros et parties d’échec (ou de dames, je ne sais plus) devient une semaine de remise en questions et d’interrogations. Un étrange phénomène se propage en France : des bombes de peinture blanche explosent sur les bâtiments publics, mais aucun mouvement ne revendique ces actions. Les hommes s’amusent de ce fait divers tandis que chacun fait le bilan de sa vie, à l’aune du pari pris il y a quelques années : qui deviendrait célèbre en premier ? Victor, membre exaspéré de l’entreprise familiale, Jean et ses problème de couple, Charlie l’intellectuel qui tente de publier un livre, Dominique, le gauchiste et Phil, qui revient de six mois passés en Afrique. Alors, qui ?

Quelques-jours-avec-un-menteur

Le petit monde de Liz, Liz Climo, Delcourt, 2013 (Humour de rire)  ♥♥

Dinosaures, ours polaires, lapins, blaireaux ou encore porc-épiques vivent des petites scène anthropomorphiques très drôles.

le_petit_monde_de_liz

Kiki de Montparnasse, Catel et Bocquet, Casterman, 2007 (Ecritures) ♥♥

Le catalogue de la collection Ecritures rassemble de très belles pages de bandes dessinées en noir et blanc, telles que BlanketsQuartier lointain, Pink et la biographie d’Alice Prin, dite Kiki de Montparnasse. Ce pavé me faisait de l’œil chaque année au salon du livre de Paris. Enfin, je l’ai eu entre les mains ! Plus que le graphisme de l’illustrateur, c’est la vie agitée, débauchée puis décadente d’Alice qui fascine. Celle qui a connu les plus grands artistes du surréalisme -muse et amante de Man Ray, modèle de Modigliani et Foujita, fut également chanteuse, danseuse de cabaret, peintre et actrice de cinéma durant l’entre-deux-guerres. A lire à la lumière du magnifique ouvrage de photographies de Man Ray (K.Ware, Taschen, 2012)

kiki de montparnasse

La famille, Bastien Vives, Delcourt, 2012, (Shampooing) ♥♥♥

En un coup d’œil on reconnaît le trait vif de Vives (type Polina, pas celui du Goût du Chlore ou Dans mes yeux), qui croque des scènes familiales politiquement incorrectes et pourtant si drôles. D’un ton acéré, « c’est méchamment tendre et c’est à mourir de rire ! » (http://culturebox.francetvinfo.fr)

lafamille

Le guide du mauvais père, Guy Delisle, Delcourt, 2013, (Shampooing) ♥

Même éditeur, même collection, même humour noir, mais moins trash quand même.

guide mauvais père

Saison brune, Philippe Squarzoni, Delcourt, 2012 ♥♥♥

Cet énorme roman graphique (476 p.) n’a pas été publiée dans la collection Shampooing tout simplement parce qu’elle n’est absolument pas drôle. Impressionnante, nécessaire mais tout à fait déprimante. Pour la rédaction d’un autre ouvrage, l’auteur a débuté en 2006 des recherches sur l’écologie et les changements climatiques. Six ans plus tard, il nous livre les résultats de ses enquêtes, rencontres, interviewes de spécialistes. Saviez-vous que les bouleversements en cours provoqueront bien plus qu’une « simple » montée des eaux ? Élévation des températures, modification des précipitation entraînent déplacement des zones climatiques, donc migrations des populations, des animaux et des maladies qui vont avec, engendrent accroissement des inégalités, donc conflits pour les biens les plus précieux : l‘eau et le pétrole. Lequel sera jugé prioritaire ? Seulement, nous avons beau être parfaitement informés de ces dangers, peu d’entre nous sommes prêts à sacrifier notre confort quotidien, à renoncer à découvrir le monde quand on sait qu’il faut autant de temps pour relier Nantes à Montréal en avion que Nantes à Montpellier en train. Et puis, comme l’a dit George Bush au sommet de la Terre à Rio en 1992 « Le mode de vie des américains n’est pas négociable. »

saison brune

Publicités

Manteau de neige 7 février 2010

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: , ,
1 comment so far

À Grenoble, l’hiver, la neige n’est jamais très loin. Son blanc manteau recouvre même parfois la ville. Mais l’ouvrage dont je vous parle aujourd’hui ne prend absolument pas naissance à Grenoble, ni même en France, et je l’ai lu au cours d’une saison plus chaude. Toutefois, je ne pouvais manquer de vous le présenter : il s’agit de Blankets.

Craig Thompson nous a livré un magnifique roman graphique, comme c’est souvent le cas au sein de la collection « Écritures » de Casterman. Je dirais même plus, c’est une autobiographie graphique. On pourrait former un joli mot valise grâce à ce concept : un roman autobio-graphique !

C’est donc l’histoire de Craig, né dans le Michigan en 1975 : le lycée, Raina, la famille,  la religion catholique, la classe de neige, ect. Les 600 pages qui retracent l’adolescence de Craig sont ponctuées de retours en arrière dans l’enfance de l’auteur. On y découvre la relation qu’il avait avec son frère et ses parents, la complicité mais aussi la rigueur de l’hiver et des cœurs. Plus tard, on découvre les paysages enneigés des États-Unis, sans oublier les questions existentielles qui naissent du tiraillement entre l’amour et la foi. Tout ce qui fait une vie, en fait.

Source : Flickr

On se laisse subjuguer par le graphisme impressionnant, touchant, fort et poétique. Un bijou à dévorer au chaud sous la couette ou dans son bain !

THOMPSON Craig, Blankets, Manteau de neige, Paris, Casterman, 2004, 582 p. (Coll. « Écritures »)