jump to navigation

On ne le pourrait pas 9 août 2012

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: , , ,
add a comment

A part dans les contes de fées rangés sur nos étagères de bibliothèque et posés sur les tables de chevet des enfants, « Des seigneurs et des princesses, Y’en a plus beaucoup. » En revanche, de la tendresse, on peut en trouver autour de nous. Pas besoin d’aller chercher bien loin, il vous suffit de venir à la bibliothèque : La tendresse vous y attend.

Ce bel album, évidemment très tendre, reprend la chanson de Noël Roux, interprétée par Bourvil en 1959. De délicates illustrations rehaussées de rouge accompagnent les douces paroles, pour le bonheur des petits et des grands.

A lire, à chanter, à faire découvrir, parce que l’on peut vivre sans la gloire, presque sans le sou, « mais vivre sans tendresse, on ne le pourrait pas ».

La tendresse, Bourvil, Noël Roux, Hubert Giraud, Lauranne Quentric, Didier Jeunesse, 2011

La musique sur Youtube.

Pépette est un chat 28 avril 2012

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: ,
add a comment

« – Un chat, c’est omnivore.
– Ça veut dire que ça mange des hommes !
– Non, ça veut dire qu’il mange de tout ! »

Vous ne connaissez pas l’histoire de Pépette ? Pépette est un chat qui mange n’importe quoi, un drôle de matou qui mange un peu de tout. Pépette, c’est aussi le chat de la chanson qu’on chantait au centre de loisirs quand j’étais petite, « le matou revient » de Steve Waring. Aldebert en propose une autre version dans son excellent CD Enfantillages.

Enfantillages, c’est un bel album censé être pour les petits mais qui peut réjouir les plus grands également, la preuve, je l’écoute très régulièrement dans ma voiture, avec toujours autant de plaisir, ce qui n’est pas le cas des CD d’Henri Dès… En faisant appel à différents artistes pour des chansons de genres très variés, Aldebert est parvenu à proposer des morceaux rythmés, à la fois intelligents, drôles et parfois gentiment engagés, comme dans « Monsieur Toulmonde ».

Aldebert, Enfantillages, 2008, Warner.
Une autre critique intéressante ici.

A écouter sans modération. En attendant, mon matou se porte bien :

Flint

Flint

Pitt Ocha 8 mars 2012

Posted by aurelhibou in Florilège.
Tags: ,
add a comment

Les Ogres de Barback, vous connaissez sûrement, mais saviez-vous qu’au sein de leur discographie, on trouve deux albums « pour enfants » ?

Si vous souhaitez apprendre le nom des bébés animaux, découvrir des sons étonnants (« Flip, flap, flop, crac et bzz et vlan et vroum, et tic tac, toc… ») et découvrir le métier de dompteur de bruits, précipitez-vous sur La pittoresque histoire de Pitt Ocha et la suite, Pitt Ocha au pays des mille collines. Vous y entendrez les contributions de Debout sur le zinc, Tryo, Les Hurlements d’Léo, La rue Kétanou, Pierre Perret et bien d’autres artistes talentueux et inventifs.

Saviez-vous que les bruits sont en fait « des petits lutins microscopiques coincés dans des bulles d’air » ?

Les Ogres de Barback, La pittoresque histoire de Pitt Ocha, 2003, Irfan
Les Ogres de Barback, Pitt Ocha au pays des mille collines, 2009, Irfan