jump to navigation

Livre à toi – Arbres 9 novembre 2013

Posted by aurelhibou in Animations.
Tags: , ,
add a comment

Depuis un peu plus d’un mois, nous accueillons la très belle exposition « Natural Spirit » de deux artistes locaux, Jean-Michel Darras et Olivier Grolleau. Le sujet majeur de leurs peintures et sculptures étant l’arbre -bavard lorsqu’il est à palabres, nourricier lorsqu’il porte des fruits et protecteur pour tous- il était logique que ce soit le thème de ce « Livre à toi ». Voici donc la sélection de la dernière heure du conte :

L’arbre, Sandrine Thommen, Autrement

Les deux vieux et l’arbre de vie, Patrick Fischmann et Martine Bourre, Didier Jeunesse

Le bateau vert, Quentin Blake, Gallimard

L’arbre lecteur, Didier Lévy et Tiziana Romanin, Sarbacane

Diapason, Laëtitia Devernay, La joie de lire

et pour finir, le magnifique Petit arbre, Katsumi Komagata, Les trois ourses (trilingue français, anglais, japonais)

arbredeux-vieux-et-larbre-de-viebateau vertarbre lecteur   diapasonpetit arbre

Morceaux écoutés pendant la rédaction de cet article :

« L’hymne de nos campagnes », Tryo, in Mamagubida, 1998

« Lemon Tree », Fool’s Garden, in Dish of the Day, 1995

Publicités

C’est le crocolion ! 30 octobre 2013

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: , ,
add a comment

Le crocolion, c’est un super « documentaire animalier » d’Antonin Louchard, arrivé aujourd’hui à la médiathèque !
Je pense prochainement en faire la lecture aux enfants, mais en attendant, écoutez Simon, de la librairie M’Lire à Laval :

http://www.dailymotion.com/video/x14vr7z_onlikoinou-41-crocolion_fun#.UjtjtVkS2Vk.facebook

crocolion

Et pendez que vous y êtes, regardez aussi Oh non, George ! Je le trouvais moins drôle qu’Un peu perdu, mais lu par Simon, ça change tout !

Derniers coups de cœur BD 27 octobre 2013

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: , ,
add a comment

« Quai des Bulles » s’achève à Saint-Malo, c’est l’occasion pour moi de rédiger un article spécial BD. Adulte en plus, car non, je ne lis pas que des albums et des romans ados 😀

Quelques jours avec un menteur, Etienne Davodeau, Delcourt, 1997 (Encrages) ♥

Dans cet album, pas encore de combat écologique, de Mauges, ni de grosse crise familiale, simplement 5 vieux copains, à l’aube de la trentaine, qui s’accordent 8 jours de vacances à la montagne, loin de leur travail/famille/civilisation. Ce qui devait être une semaine tranquille ponctuée de footings, apéros et parties d’échec (ou de dames, je ne sais plus) devient une semaine de remise en questions et d’interrogations. Un étrange phénomène se propage en France : des bombes de peinture blanche explosent sur les bâtiments publics, mais aucun mouvement ne revendique ces actions. Les hommes s’amusent de ce fait divers tandis que chacun fait le bilan de sa vie, à l’aune du pari pris il y a quelques années : qui deviendrait célèbre en premier ? Victor, membre exaspéré de l’entreprise familiale, Jean et ses problème de couple, Charlie l’intellectuel qui tente de publier un livre, Dominique, le gauchiste et Phil, qui revient de six mois passés en Afrique. Alors, qui ?

Quelques-jours-avec-un-menteur

Le petit monde de Liz, Liz Climo, Delcourt, 2013 (Humour de rire)  ♥♥

Dinosaures, ours polaires, lapins, blaireaux ou encore porc-épiques vivent des petites scène anthropomorphiques très drôles.

le_petit_monde_de_liz

Kiki de Montparnasse, Catel et Bocquet, Casterman, 2007 (Ecritures) ♥♥

Le catalogue de la collection Ecritures rassemble de très belles pages de bandes dessinées en noir et blanc, telles que BlanketsQuartier lointain, Pink et la biographie d’Alice Prin, dite Kiki de Montparnasse. Ce pavé me faisait de l’œil chaque année au salon du livre de Paris. Enfin, je l’ai eu entre les mains ! Plus que le graphisme de l’illustrateur, c’est la vie agitée, débauchée puis décadente d’Alice qui fascine. Celle qui a connu les plus grands artistes du surréalisme -muse et amante de Man Ray, modèle de Modigliani et Foujita, fut également chanteuse, danseuse de cabaret, peintre et actrice de cinéma durant l’entre-deux-guerres. A lire à la lumière du magnifique ouvrage de photographies de Man Ray (K.Ware, Taschen, 2012)

kiki de montparnasse

La famille, Bastien Vives, Delcourt, 2012, (Shampooing) ♥♥♥

En un coup d’œil on reconnaît le trait vif de Vives (type Polina, pas celui du Goût du Chlore ou Dans mes yeux), qui croque des scènes familiales politiquement incorrectes et pourtant si drôles. D’un ton acéré, « c’est méchamment tendre et c’est à mourir de rire ! » (http://culturebox.francetvinfo.fr)

lafamille

Le guide du mauvais père, Guy Delisle, Delcourt, 2013, (Shampooing) ♥

Même éditeur, même collection, même humour noir, mais moins trash quand même.

guide mauvais père

Saison brune, Philippe Squarzoni, Delcourt, 2012 ♥♥♥

Cet énorme roman graphique (476 p.) n’a pas été publiée dans la collection Shampooing tout simplement parce qu’elle n’est absolument pas drôle. Impressionnante, nécessaire mais tout à fait déprimante. Pour la rédaction d’un autre ouvrage, l’auteur a débuté en 2006 des recherches sur l’écologie et les changements climatiques. Six ans plus tard, il nous livre les résultats de ses enquêtes, rencontres, interviewes de spécialistes. Saviez-vous que les bouleversements en cours provoqueront bien plus qu’une « simple » montée des eaux ? Élévation des températures, modification des précipitation entraînent déplacement des zones climatiques, donc migrations des populations, des animaux et des maladies qui vont avec, engendrent accroissement des inégalités, donc conflits pour les biens les plus précieux : l‘eau et le pétrole. Lequel sera jugé prioritaire ? Seulement, nous avons beau être parfaitement informés de ces dangers, peu d’entre nous sommes prêts à sacrifier notre confort quotidien, à renoncer à découvrir le monde quand on sait qu’il faut autant de temps pour relier Nantes à Montréal en avion que Nantes à Montpellier en train. Et puis, comme l’a dit George Bush au sommet de la Terre à Rio en 1992 « Le mode de vie des américains n’est pas négociable. »

saison brune

Prix Ados 2014 – Je n’ai pas lu ceux qu’il fallait 19 octobre 2013

Posted by aurelhibou in Actus.
Tags: , , , ,
add a comment

Les titres des romans du Prix Ados viennent de paraître. La présélection en comptait 60, la sélection n’en comporte plus que 8. Pour la médiathèque, j’en avais acheté 20 cet été et lu 5. Aucun ne fait partie de la sélection finale. Tant pis. Je vous présente quand même les ouvrages à lire pour voter pour le Prix 2014 :

Le cœur en braille, Pascal Ruter, Didier Jeunesse

Décollage immédiat, Fabien Clavel, Rageot

Mon père est américain, Fred Paronuzzi, Thierry Magnier

Où est passée Lola Frizmuth ?, Aurélie Guerlach, Gallimard Jeunesse

Peur express, Jo Witek, Actes Sud

Plus jamais sans elle, Mikaël Olliver, Seuil

Swing à Berlin, Christophe Lambert, Bayard Jeunesse

Théa pour l’éternité, Florence Hinckel, Syros

Livre à toi – Monstres gourmands 6 octobre 2013

Posted by aurelhibou in Animations.
Tags: , ,
add a comment

Le mois d’octobre est ponctué, entre autres, des deux événements suivants : la fête du goût et Halloween. J’ai donc choisi de mélanger les deux, ce qui nous donne une sélection d’ouvrages où l’on trouve des « monstres«  victimes d’un des 7 péchés capitaux, la gourmandise.

Les deux goinfres, Philippe Corentin

Le géant de Zéralda, Tomi Ungerer

Je mangerais bien un enfant, Sylviane Donnio et Dorothée de Monfreid

Monstre, ne me mange pas, Carl Norac et Carll Cneut

deux-goinfres géant zéralda je mangerais bien un enfant monstre ne me mange pas

On apprend dans ces ouvrages que, pour échapper aux monstres, il faut leur préparer de bons petits plats ou leur proposer des bananes. Les enfants suggèrent également de donner le crocodile à manger au géant et vice-versa.

Morceaux écoutés pendant la rédaction de cet article :

« Like a Monster », Indochine, in Paradize, 2002

« Boule de neige et abricot », Néry et les Ogres de Barback, in La pittoresque histoire de Pitt Ocha, 2003 (Steak haché, steak haché steak haché banane !)

Présélection Prix Ados-Moi et la mer de Weddell 1 octobre 2013

Posted by aurelhibou in Non classé.
Tags: , , ,
add a comment

Moi et la mer de Weddell, Arnaud Tiercelin, Editions du Rouergue (DoAdo) – lu au cours d’un Redon-La Rochelle et retour ♥

La mer de Weddell, c’est loin : la preuve. Oui, c’est en Antarctique. Cela n’empêche pas Marius d’en rêver passionnément  : dans peu de temps, c’est sûr, il ira voir Weddell. En attendant, c’est un collégien tout ce qu’il y a de plus normal. Il a 14 ans, deux supers copains, sort avec Daphné et rêvasse pendant les cours d’arts plastiques. Côté famille, son frère entre à Sciences Po Bordeaux, ses parents sont ennuyeux au possible, son grand-père radote et Vanille, le vieux teckel aux dents pourries, vient parachever ce tableau de la famille classique. Seulement, Marius en a assez de cette vie ordinaire ! Daphné a beau être la plus belle fille du collège, elle ne semble pas pouvoir rivaliser avec les froids paysages australs. Ses parents partis pour quelques temps à l’autre bout de la France, Marius décide d’abandonner son grand-père et de débuter son grand voyage. Malheureusement, quand on a 14 ans, l’Antarctique, c’est vraiment, vraiment très loin. Son argent de poche ne lui permettra donc que de se rendre à Bordeaux. Mais c’est déjà pas si mal : l’aventure peut aussi être au coin de la rue (ou de la BU).

moi-et-la-mer-de-weddell

Présélection Prix Ados-Le huitième continent 18 septembre 2013

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: , , ,
add a comment

Le huitième continent, Florian Ferrier, Plon – lu dans mon lit ♥♥

Roxane, Christo et leurs parents passent leurs vacances à bord du Cyrano, entre la Californie et Hawaï. Une nuit, une violente tempête s’abat sur le voilier : les parents passent par dessus bord. Les enfants se retrouvent seuls avec Stephen, le skipper. Livrés à eux-mêmes sur un océan peu amène, ils découvrent l’horreur du 8e continent : un vortex agrège tous les déchets de l’océan Pacifique nord. Cet amas est tellement gigantesque qu’il en forme un « continent » (6 fois la surface de la France !). Entre les sacs plastiques, les bouées, bidons, morceaux de polystyrène, containers échoués, la vie a édicté ses règles : les mouettes ne sont pas les seules à user de violence, les chercheurs de trésor sont fous, les trafiquants en tout genre sont légion et les rebelles écologistes sont prêt à tout pour faire entendre leur cause. Combien de temps les deux ados pourront-ils survivre dans un milieu aussi hostile ?

8e continent

N.B. : ce « continent » n’en est pas un au sens propre du terme (évidemment, puisque c’est sale…). En réalité, on ne peut pas marcher dessus ni planter un drapeau.

Présélection Prix Ados-Déclaration d’anniversaire 5 août 2013

Posted by aurelhibou in Coup de coeur.
Tags: , ,
add a comment

Déclaration d’anniversaire, Eleonore Cannone, Océan- lu au cours d’un Rennes-Paris  ♥♥♥

En lisant la 4e de couv’ en diagonale, j’ai picoré quelques mots comme « homosexualité« , « repas de famille » et évidemment « déclaration« . Mon cerveau en a rapidement déduit que le jeune protagoniste prévoyait de faire son coming out au cours de son repas d’anniversaire. Que nenni, et c’est tant mieux ! Aurélien a 17 ans, deux mamans, un oncle womanizer, une petite amie et un chat. A tour de rôle, chacun nous livre ses réflexions, ses impressions et sa vision de LA journée d’anniversaire. Oui, LA journée, parce que dans la famille d’Aurélien, ses mères ont décrété qu’il s’agissait d’un jour férié durant lequel tout travail devait être aboli. Tandis que Juliette s’affaire en cuisine, Bénédicte cherche le cadeau idéal -de dernière minute-, oncle Teddy attend que Cindy ait fini son brushing, Aurélien répète sa déclaration et Milfred se doute bien qu’il y a baleine sous gravillon. Mais on ne fait jamais assez attention à ce que veut nous dire le chat de la famille ! Tout ceci nous amène au dîner, au cours duquel Aurélien nous fera part de ses choix d’orientation -mais pas sexuelle, puisqu’on s’en fiche, il a une petite copine qui a deux belles-mères !

declaration_d_anniversaire_eleonore_cannone

Présélection Prix Ados-La vérité crue 2 juillet 2013

Posted by aurelhibou in Non classé.
Tags: , ,
add a comment

La vérité crue, Patrice Favaro, Thierry Magnier – lu dans le camion entre Vienne et Budapest ♥

J’avoue tout. Oui j’ai choisi ce livre en tant que végétarienne, parce que « Mon ventre, ce n’est pas un cimetière pour les petits veaux ! ». C’est grave, docteur ? Ça peut l’être, si vous êtes comme Jésus, le héros de ce petit roman sur la différence. Alors vous libérerez les lapins de mamie, puis les visons de ce sale éleveur et vous partirez en cavale avec la belle du coin. Vous aurez peut-être la chance de croiser le chemin de quelqu’un d’aussi sympa qu’Elie, qui vous prendra sous son aile. Dans cette histoire, en tout cas, Eli[e] n’a pas abandonné Jésus (cf. Psaumes 22:2).

vérité crue

Présélection Prix Ados-Les trois vies d’Antoine Anacharsis 22 juin 2013

Posted by aurelhibou in Non classé.
Tags: , ,
add a comment

Les trois vies d’Antoine Anacharsis, Alex Cousseau, Editions du Rouergue (DoAdo) – lu durant 2 mois en pointillés ▼

Deuxième fois que je lis un ouvrage dont le narrateur n’est pas né ! Après Max en 1936, voici le tour de Taan, petit homme d’un vaste monde, cent ans auparavant. La 1re fois qu’il naît, c’est après des mois de traversée sur un navire négrier. Ses parents viennent de Nosy Boraha (Île Sainte-Marie, au large de Madagascar). Lui parcourra le monde à maintes reprises (forcément, quand on a plusieurs vies…) à la poursuite du trésor de son ancêtre, qui n’est autre que le célèbre pirate La Buse. Réel, fantastique, historique, cartes au trésor, pirate, navires, amitiés, tout y est pour faire un bon roman d’aventures. Mais vu le temps nécessaire pour le terminer, peut-être que je n’aime tout simplement pas les romans d’aventures.

3 vies antoine anacharsis