jump to navigation

Soirée d’inauguration du Prix Ados 6 juin 2012

Posted by aurelhibou in Actus.
Tags: , , , ,
trackback

Ce soir avait lieu la soirée d‘inauguration du 19e prix Ados Rennes/Ille-et-Vilaine. A l’honneur ? Les auteurs, évidemment. Les invités ? Juste les bibliothécaires et les documentalistes ! C’était une soirée fort sympathique qui a permis de rencontrer, en avant première -ou pas- 8 des 10 auteurs de la sélection de romans 2011/2012. Deux tables rondes composées de 4 auteurs se sont succédées, au cours desquels chacun a présenté son ouvrage.

La première table ronde a réuni

Maryvonne Ripert, pour Metal Mélodie
Jean-Michel Payet, pour Mademoiselle Scaramouche
Cendrine Wolf et Anne Plichota pour Oksa Pollock, T.1

Maryvonne Ripert, Jean-Michel Payet, Cendrine Wolf, Anne Plichota

Les organisateurs du Prix Ados ont choisi de réunir ces 4 auteurs autour d’une table car leurs romans sont empreints de la même toile de fond : la filiation. Il m’est difficile de comparer ces ouvrages puisque je n’ai lu que Mademoiselle Scaramouche. En effet, je n’avais pas l’intention de lire Oksa Pollock car il s’agit d’une quadrilogie Metal Mélodie trône sur ma table de chevet depuis 3 semaines -j’ai préféré commencer G229 de J.-P. Blondel. L’intervention de chacun n’en était pas moins intéressante. Les 4 auteurs  conçoivent différemment l’écriture : que ce soit son processus ou la façon dont ils envisagent le public auquel ils adressent leur production, chacun emprunte un chemin différent dans le pays de la littérature de jeunesse.

La deuxième table ronde a réuni

Timothée de Fombelle, pour Vango, T.1
François Place, pour La douane volante
Emmanuelle et Benoît de Saint-Chamas, pour Strom, T.1

Timothée de Fombelle, Benoît et Emmanuelle de Saint-Chamas, François Place

Cette fois, les auteurs ont été réunis car leurs livres traitent tous du rapport au temps passé et/ou au temps protéiforme. J’avais déjà rencontré François Place et Timothée de Fombelle, séparément, et ç’avait été très plaisant. Les voir tous les deux réunis autour d’une même table est un vrai régal : ils s’entendent comme larrons en foire ! Là encore, chacun explique les choix qui l’ont mené à construire de telle ou telle manière ses personnages et son histoire, donnant des précisions sur le processus de conception et celui de rédaction. Les deux tables rondes ont accueilli des « couples » d’auteurs. En effet, Oksa Pollock et Strom ont été écrits à deux mains. Mais les de Saint-Chamas n’ont pas les méthodes d’écriture que les mères d’Oksa, et c’est sans doute ce qui fait, en partie, la richesse de la littérature jeunesse. Benoît de Saint-Chamas nous en dira certainement plus jeudi après-midi, puisque nous le recevons à la bibliothèque, avec les adolescents des deux collèges de la commune.

Il manquait donc à cette soirée Jean-Philippe Blondel, auteur de Blog -mais ça je le savais, car il m’avait dit au Salon du Livre qu’il ne pourrait se libérer-, ainsi qu’Anne Percin, auteure de Comment (bien) rater ses vacances.

Demain auront lieu à Rennes les rencontres des auteurs avec les adolescents ainsi que la remise du Prix. Pour qui avez-vous voté ?

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :